[CFP] Patient·e·s et personnel soignant. Interroger les rapports de pouvoir en psychiatrie au XXe siècle à travers les archives audiovisuelles

Colloque final « Cinéma et (neuro)psychiatrie en Suisse : autour des collections Waldau » (FNS, 2021-2025)27-28 mars 2025, UNIL

Organisation : Mireille Berton & Jessica Schüpbach (Section de cinéma, faculté des lettres, UNIL)

English below

Que disent les archives audiovisuelles en psychiatrie des rapports entre corps médical et patient·e·s et de leur évolution au cours du XXe siècle ? Dans quelle mesure les tensions vécues par les soignant·e·s dans leur contact avec les malades ne contredisent-elles pas certaines idées foucaldiennes autour de la microphysique du pouvoir ? Est-il possible d’envisager l’opération de captation des patient.e.s par l’image photographique ou cinématographique autrement que comme un geste de double sujétion au pouvoir médical et au regard technologique ?

À partir des sources relatives au quotidien de la psychiatrie, ainsi qu’à ses lieux, ses matérialités, ses pratiques et ses savoirs, ce colloque vise à explorer à nouveaux frais les rapports patient·e·s-personnel soignant, de sorte à questionner le paradigme disciplinaire qui a longtemps prévalu dans l’histoire de la psychiatrie, comme dans les études consacrées aux films médicaux (Cartwright 1995). Dans le cas des films de recherche, ces rapports semblent jouer en défaveur des patients, visiblement en situation de vulnérabilité face à des psychiatres qui les manipulent dans un but expérimental ou démonstratif. Toutefois, certains éléments indiquent que ces liens s’avèrent moins univoques qu’on ne le pense : la résistance des malades à performer leurs symptômes ou à montrer leur visage, la difficulté à saisir des mouvements trop rapides, la porosité de la limite qui sépare parfois visuellement les protagonistes de l’histoire de la folie.

L’objectif de cette rencontre consiste, d’une part, à se demander s’il est possible de conceptualiser différemment l’asymétrie psychiatres-patient·e·s – par exemple à travers une micro-analyse des sources attentive aux interactions incarnées – et, d’autre part, à répondre à la question en s’attachant aux enjeux épistémiques, idéologiques et éthiques que recouvrent ces archives et leur étude aujourd’hui.

Collections Waldau (Giorgio Pilleri) – N°9106 (F. T.) – 195

Nous accueillons toute proposition qui aborde les questions de pouvoir, de résistance, de représentation et d’éthique dans l’étude des archives audiovisuelles psychiatriques. Thématiques possibles :

  • Étude comparative des représentations des rapports de pouvoir entre psychiatres et patient·e·s dans les films de recherche et dans les documents cliniques.
  • Stratégies de résistance et d’empowerment mises en œuvre par les patient·e·s face aux pratiques institutionnelles de la psychiatrie.
  • Transformations historiques des approches thérapeutiques et de leur impact sur les relations entre soignants et soignés.
  • Enjeux éthiques et politiques liés à la documentation et à la diffusion des images et des témoignages de patient·e·s psychiatriques.
  • Implications méthodologiques de l’anonymisation des patient·e·s qui tend à les déshumaniser et propositions d’alternatives pour les replacer au centre de notre attention.
  • Place des femmes et des minorités sociales et raciales dans le champ de la psychiatrie.

Une projection de films et une discussion sur le thème « Filmer et projeter la folie » seront proposées aux participant.e.s et au public.

Format et délai : chaque proposition contient un titre, un descriptif de 300 mots et une biographie de 200 mots. Elle peut être rédigée en français ou en anglais et doit être adressée en format Word à l’adresse suivante : mireille.berton@unil.ch avant le 19 mai 2024. Une réponse concernant les propositions retenues sera envoyée au plus tard fin juin.

Lieu : Université de Lausanne (plus de précisions à suivre).

Les frais de déplacement et de séjour sont pris en charge.

Ce colloque est organisé dans le cadre de la recherche financée par le FNS « Cinéma et (neuro)psychiatrie en Suisse : autour des collections Waldau, 1920-1990 » (2021-2025), Collaboration UNIL + Cinémathèque suisse.

Site : https://waldau.hypotheses.org/

Contact : mireille.berton@unil.ch

[CFP] Patients & Medical Staff: Interrogating Power Dynamics in twentieth-century Psychiatry through Audiovisual Archives

Closing Conference “Cinéma et (neuro)psychiatrie en Suisse: autour des collections Waldau” (FNS, 2021-2025)March 26-27, 2025

Organisation: Mireille Berton (Section de cinéma, faculté des lettres, UNIL)

Through an examination of audiovisual archives in psychiatry, this colloquium delves into the evolving dynamics between medical professionals and patients throughout the 20th century. It seeks to explore how the lived experiences of caregivers in their interactions with patients challenge certain Foucauldian notions regarding the microphysics of power.

Drawing from sources of everyday practices, spaces, materiality, and knowledge within psychiatry, this colloquium endeavors to reevaluate the patient-caregiver relationship, thereby questioning the disciplinary paradigm that has long prevailed in psychiatric history and medical film studies (Cartwright 1995). While research films often depict patients in vulnerable positions manipulated by psychiatrists for experimental or demonstrative purposes, nuances suggest a more intricate dynamic: patients’ resistance to perform symptoms, difficulties in capturing rapid movements, and the porous boundaries visually separating protagonists from the narrative of madness.

The objectives of this meeting are twofold: first, to explore the possibility of conceptualizing the asymmetry between psychiatrists and patients differently, perhaps through a micro-analysis of sources attentive to embodied interactions; and second, to address the epistemic, ideological, and ethical implications underlying these archives and their contemporary study.

We welcome all proposals that address issues of power, resistance, representation, and ethics in the study of audiovisual psychiatric archives. Possible themes include the following:

  • Comparative study of the representations of power dynamics between psychiatrists and patients in research films and clinical documents.
  • Exploration of resistance strategies and empowerment implemented by patients in response to institutional psychiatric practices.
  • Examination of historical transformations in therapeutic approaches and their impact on the relationships between caregivers and patients.
  • Ethical and political issues related to the documentation and dissemination of images and testimonies of psychiatric patients.
  • Methodological implications of anonymizing patients, which leads to their dehumanization, and proposals for alternatives to put them back at the center of our attention.
  • Role of women and social and racial minorities in the field of psychiatry.

A film screening and discussion on the theme “Filming and Projecting Madness” will be offered to participants and the public.

Format and Deadline: Each proposal should include a title, a 300-word description, and a 200-word biography. Submissions can be in French or English and must be sent in Word format to mireille.berton@unil.ch by May 19, 2024. Notifications regarding accepted proposals will be sent no later than end of June.

Location: University of Lausanne (details to follow).

Travel and accommodation expenses will be covered.

This Conference is organized as part of research funded by the Swiss National Science Foundation “Cinéma et (neuro)psychiatrie en Suisse: autour des collections Waldau, 1920-1990” (2021-2025), in collaboration between UNIL and the Cinémathèque Suisse.

For more information, please visit https://waldau.hypotheses.org/

Contact: mireille.berton@unil.ch

[Mandat] Chargé(e) de mission Etablissement d’un protocole d’art-thérapie – Mission Chaire de Philosophie à l’Hôpital et Écrans de la Paix

La Chaire de Philosophie de l’hôpital Sainte-Anne, en collaboration avec les Écrans de la Paix, recrute un-e post-doctorant-e pour un mandat de quelques mois afin d’établir un protocole d’art-thérapie fondé sur des films. Cette thérapie est destinée à des femmes survivantes de violences de genre et sexuelles à l’Hôpital de Panzi, en République Démocratique du Congo. Le profil recherché doit allier compétences en médecine/éthique narrative et intérêt pour le cinéma.

Le contexte : La Chaire de Philosophie à l’Hôpital

Ouverte en janvier 2016 à l’Hôtel-Dieu, aujourd’hui implantée à l’hôpital Saint-Anne (GHU Paris Psychiatrie et Neurosciences), dirigée et créée par Cynthia Fleury, philosophe et psychanalyste, la Chaire de Philosophie à l’Hôpital propose de réinventer une fonction soignante en partage entre le médecin et son patient, entre l’hôpital et le reste de la société, en particulier l’école et l’université. En introduisant les Humanités – la philosophie, les sciences humaines, les arts – au cœur de toute structure de soin grâce à l’enseignement, la critique, la recherche et le partage d’expérience, la Chaire de Philosophie à l’Hôpital veut enrichir le soin et faire communiquer les sphères de connaissance comme celles et ceux qui les mettent en pratique ou en bénéficient, par le biais de séminaires comme d’expérimentations innovantes dans les lieux de soins.

Fin mars 2022, une antenne de la Chaire de Philosophie à l’Hôpital fut inaugurée à l’Hôpital de Panzi en RDC. Depuis plusieurs projets sont en cours dont celui avec l’association Les Écrans de la Paix.

Les Écrans de la Paix

Association française créée en 2016, les Écrans de la Paix ont pour objectif d’apporter le cinéma dans les zones post-conflit ou auprès de populations isolées et de le proposer comme un outil de divertissement mais aussi comme un outil pédagogique, thérapeutique et un levier de médiation pour promouvoir le dialogue entre différentes communautés.

La mission

La mission vise à la mise en place d’un cinéma au sein de l’Hôpital de Panzi en RDC (République Démocratique du Congo). Il s’agit d’un travail de visionnage et d’analyse des films proposés et choisis prenant en compte la population cible : femmes survivantes de violences de genre et sexuelles à l’Hôpital de Panzi (situation Post Trauma). A partir de ces visionnages et en fonction de l’avancée du projet, un protocole d’animation de groupe devra être élaboré, ainsi que des ateliers post-visionnage qui auront lieu encadré par les équipes sur le terrain après les séances de cinéma.

Nous recherchons dans ce cadre un(e) passionné(e) de cinéma spécialisé(e) en médecine/ éthique narrative :      

  • Visionnage et réalisation de fiches de films
  • Élaboration d’un protocole et dispositif d’évaluation post-projection
  • Animation de groupe
  • Suivi du projet / interaction entre les différentes Parties au projet

Profil recherché

●         Doctorat / Post Doc en SHS / Médecine narrative / Éthique narrative

●         Passionné de Cinéma

●         Expérience dans la réalisation de protocole de recherche et d’évaluation

●         Connaissance des milieux hostiles / Post Traumatique

●         Excellentes qualités rédactionnelles

●         Esprit de synthèse

●         Grande autonomie, rigueur

Type de contrat

●         Type de contrat : à définir selon profil

●         Rémunération : à négocier selon profil

●         Date de début : dès que possible

●         Durée : 2 à 6 mois

Pour candidater, merci d’envoyer CV + lettre de motivation + 1-2 exemples de rédaction (thèse, article), dès maintenant, à Clara Otto à l’adresse suivante : clara.otto@chaire-philo.fr

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search