Equipe

Dr Mireille Berton, responsable du projet

Mireille Berton est maître d’enseignement et de recherche à la Section d’Histoire et esthétique du cinéma. Ses travaux portent principalement sur les rapports entre cinéma et sciences du psychisme (psychanalyse, psychiatrie, parapsychologie) et ce présent projet offre l’occasion d’orienter sa réflexion vers l’histoire du film utilitaire appliqué aux sciences médicales. En lien avec la thématique, elle a a publié Le Corps nerveux des spectateurs. Cinéma et sciences du psychisme autour de 1900 (L’Âge d’Homme, 2015). Outre la direction du projet, elle a comme mission d’investiguer la manière dont les médecins et psychiatres se forgent une nouvelle identité professionnelle à cheval entre arts et sciences.

Mireille Berton is senior lecturer at the department of Film Studies of the University of Lausanne. Her research focuses mainly on the relationship between cinema and mind sciences (psychoanalysis, psychiatry, parapsychology) and on the cultural history of spectatorship. This project opens new perspectives to study cinema applied to medical sciences. She is the author of two books : Le médium (au) cinéma. Le spiritisme à l’écran (Georg, 2021) and Le Corps nerveux des spectateurs. Cinéma et sciences du psychisme autour de 1900 (L’Âge d’Homme, 2015).

Raphaël Tinguely, doctorant

Titulaire d’un master en lettres de l’Université de Lausanne, Raphaël Tinguely a réalisé un cursus en histoire et esthétique du cinéma (Lettres), ainsi qu’en psychologie (SSP). Il a réalisé son mémoire de master sur Les films neuropsychiatriques d’Ernst Grünthal au Hirnanatomisches Institut de la Waldau, 1934-1965 (septembre 2020). Il est chargé d’examiner les conditions de production et de diffusion des films d’Ernst Grünthal réalisés au Laboratoire d’anatomie cérébrale (LAC) de la Waldau entre les années 1930 et les années 1960.

Raphaël Tinguely holds a master’s degree in literature from the University of Lausanne. He studied the history and aesthetics of cinema (Faculty of Arts) and psychology (Faculty of Social and Political Sciences). He completed his master’s thesis on Ernst Grünthal’s neuropsychiatric films at the Hirnanatomisches Institut de la Waldau, 1934-1965 (September 2020). His task is to examine the conditions of production and distribution of Ernst Grünthal’s films made at the Laboratory for Cerebral Anatomy (LAC) of the Waldau between the 1930s and the 1960s.

Elodie Murtas, chercheuse senior

Terminant sa thèse sur Les pratiques cinématographiques dans le contexte de l’Hôpital psychiatrique de Cery – rattachée au projet FNS «  Le cinéma de Nag et Gisèle Ansorge : institutions, pratiques et formes  » (01.04.2015-31.12.2018) –, Elodie Murtas rejoindra l’équipe au début 2022 pour étudier la réception et la circulation des films de la collection Waldau en Europe. Il s’agira en particulier de mettre en exergue le rayonnement scientifique et culturel de la collection Waldau à l’étranger, ainsi que ses particularités au regard du déclin d’une telle production filmique, au moment même où de nouvelles pratiques se développent ailleurs, sous l’influence notamment des mouvements d’antipsychiatrie.

Elodie Murtas, who is completing her thesis on Filmic practices in the context of the Cery psychiatric hospital – attached to the SNSF project “The cinema of Nag and Gisèle Ansorge: institutions, practices and forms” (01.04.2015-31.12.2018) -, will join the team at the beginning of 2022 in order to study the reception and circulation of the Waldau collection of films in Europe. The aim will be to highlight the scientific and cultural influence of the Waldau collection abroad, as well as its particularities with regard to the decline of such film production, at a time when new practices are developing elsewhere, under the influence of the anti-psychiatry movements in particular.

Ariane Mérillat, collaboratrice

Ariane MérillatAriane Mérillat est anthropologue et réalisatrice, menant actuellement des recherches dans le domaine des humanités numériques et leur articulation à l’enquête anthropologique. Passionnée par l’anthropologie visuelle et les questions éthiques au sein de cette discipline, elle s’est intéressée spécifiquement à la démarche collaborative qui permet des rendus visuels sous forme de co-écriture. Chargée du projet #humansofpandemics financé par le FNS, elle rejoint l’équipe du projet Waldau en tant que collaboratrice afin de conduire le travail d’anonymisation des données personnelles et sensibles contenues dans les documents (papiers et audiovisuels). Cette mission s’inscrit dans le cadre plus large d’une réflexion sur les enjeux éthiques que soulèvent la recherche sur des films médicaux utilitaires produits au sein d’institutions psychiatriques, cliniques et hospitalières.

Ariane Mérillat is an anthropologist and filmmaker, currently conducting research in the field of digital humanities and their articulation to anthropological enquiry. Passionate about visual anthropology and the ethical issues in this discipline, she is particularly focused on the collaborative approach that allows for visual renderings in the form of co-authorship. She is currently in charge of the #humansofpandemics project funded by the SNSF and joins the Waldau project team as a collaborator in order to carry out the task of anonymizing the personal and sensitive data contained in the documents (paper and audiovisual). This mission is part of a wider reflection on the ethical issues raised by research on useful medical films from psychiatric, clinical and hospital institutions.