[Actualité] Harry Yi-Jui, Made by the Millions. Mental Disorders and the Early Years of the World Health Organization, Cambridge Mass/Londres, The MIT Press, 2021

Descriptif de l’éditeur :

“Cet ouvrage étudie les travaux de l’Organisation mondiale de la santé (World Health Organization) après la Seconde Guerre mondiale sur l’épidémiologie et la classification des troubles mentaux et sa vision d’une « psyché mondiale ».

En 1948, l’Organisation mondiale de la santé a commencé à préparer son projet de psychiatrie sociale, qui visait à découvrir l’épidémiologie et à parvenir à une classification des troubles mentaux. Dans Mad by the Millions, Harry Y-Jui Wu examine l’ambitieux projet de l’OMS, soutenant qu’il a été façonné par la foi d’après-guerre dans la technologie et l’expertise et par la vision universalisante d’une « psyché mondiale ». Wu montre que l’internationalisme scientifique idéalisé de l’OMS a jeté les bases d’un système mondial de santé mentale hautement rationalisé, toujours d’actualité

En examinant les interactions entre l’OMS et les pays en développement, Wu propose une analyse de la « transnationalité » de la santé mentale. Il examine le partage des connaissances entre l’organisation et ses collaborateurs africains et latino-américains, et étudie en détail le choix par l’OMS d’un scientifique taïwanais, Tsung-yi Lin, comme médecin-conseil et chef du projet de psychiatrie sociale. Il évoque la quête de normalisation des scientifiques – non seulement pour synchroniser les secteurs de l’organisation, mais aussi pour produire un langage commun de la psychiatrie – et la manière dont les progrès technologiques y ont contribué. Wu examine pourquoi l’optimisme et l’idéalisme du projet de psychiatrie sociale se sont transformés en insatisfaction, en réévaluant la première modalité de production de connaissances de l’OMS à travers le concept de « zone de traitement des exportations ». Enfin, il examine le projet de l’OMS à la lumière des débats actuels sur la psychiatrie et la santé mentale mondiale, les scientifiques déplaçant leurs préoccupations de la création de métriques universelles vers l’importance des matrices locales.”

 



Citer ce billet
Mireille Berton (2022, 3 novembre). [Actualité] Harry Yi-Jui, Made by the Millions. Mental Disorders and the Early Years of the World Health Organization, Cambridge Mass/Londres, The MIT Press, 2021. Cinéma et psychiatrie en Suisse et en Europe. Consulté le 15 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/v9hj

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search